Marie Laure Fouché

Avocat en construction et copropriété

Pourquoi est-il utile de faire appel à un architecte?

E39D9530-9E33-442D-AACA-F18F239A4922.image_600Dernièrement je visitais une maison fraîchement acquise par des amis. Ceux-ci m’indiquent qu’ils vont faire d’importants travaux, comprenant notamment l’abattage de murs et le percement du sol du rez-de-chaussée pour créer un escalier d’accès au sous-sol. 

Aussi, je leur demande s’ils ont sollicité les services d’un architecte pour ces travaux qui vont probablement toucher la structure de la maison. 

Réponse : « l’architecte, c’est nous ! »

Je peux certes comprendre que nombre de particuliers ne souhaitent pas investir dans les services d’un architecte, souvent perçu comme onéreux et inutile lorsqu’il ne s’agit pas de déposer de Permis de Construire. 

Pourtant… il me semble plus judicieux de recourir à un tel Maître d’oeuvre lorsque les travaux dépassent la simple décoration intérieure. 

En effet, la présence de l’architecte offre des avantages tant pendant les travaux qu’après. 

Pendant les travaux

Tout simplement, la présence de l’architecte permet d’être raisonnablement certain que les travaux seront bien faits. En effet, même s’il n’a pas vocation à être constamment sur le dos des entrepreneurs (il est censé venir sur place une ou deux fois par semaine) il dirige le chantier, vérifie ce qui est fait et fait refaire ce qui est mal fait.

Il a pour cela un bon moyen de pression puisque c’est lui qui dit au Maître d’Ouvrage ce qu’il peut payer à l’entrepreneur, en fonction des travaux réalisés. En cas de malfaçons, il va tout simplement conseiller au Maître d’Ouvrage de ne pas payer tant que le travail n’est pas satisfaisant. 

En outre, en amont, en principe, il conçoit les travaux ce qui est une garantie de qualité. 

Dans mon exemple, il pourra s’assurer qu’il n’y a pas de danger à abattre des murs et s’assurera, notamment, qu’il ne s’agit pas de murs porteurs dont la disparition mettrait en danger la structure. Idem pour le percement de la trémie d’escalier. 

Alors, évidemment, à l’issue d’un chantier où tout s’est bien passé, le Maître d’Ouvrage aurait tendance à dire que l’architecte n’a servi à rien. Mais peut être que tout s’est bien passé notamment parce que l’architecte était là…

A la fin des travaux 

Outre sa mission de direction pendant le chantier, l’architecte doit assister le Maître d’Ouvrage pour la réception des travaux, dont il est souhaitable qu’elle intervienne dès que les travaux sont achevés. 

L’architecte doit notamment aider le Maître d’Ouvrage à lister toutes les réserves à la réception et les indiquer sur le procès verbal de réception. 

Il assiste donc le Maître d’Ouvrage pour toutes les finitions des travaux, et doit intervenir auprès des entreprises pour qu’elles reprennent les éventuelles réserves. 

L’architecte offre ainsi une assistance pour la bonne fin des travaux, ce qui est parfois difficile à faire soi même. 

En outre, comme je l’indiquais plus haut, il assiste également le Maître d’Ouvrage pour le règlement des entreprises, en ce qu’il vérifie que les sommes demandées correspondent bien à des travaux convenablement effectués. 

En cas de problème avec ou sans réception des travaux 

Il faut savoir que parfois, l’architecte est, en cas de problème, le seul recours qui pourra effectivement permettre de résoudre les éventuels désordres affectant les travaux, que la réception soit intervenue ou non (surtout si elle n’est pas intervenue, puisque les assureurs n’assurent qu’après réception). 

Il est redevable d’une responsabilité étendue tant en termes de réalisation des travaux que de conseil. En outre il est généralement très correctement assuré (ne pas oublier de lui demander son attestation d’assurance avant de signer avec lui). 

De la sorte, si, par exemple, la réception n’est pas intervenue et que l’entreprise est défaillante, c’est l’assureur de l’architecte qui prendra finalement en charge la réparation des dommages. 

Donc, en synthèse, avoir un architecte offre non seulement la compétence de ce dernier pour les travaux, mais une garantie supplémentaire en cas de problème. C’est pourquoi il me semble que cela constitue un investissement opportun. 

Photographie par Split Rock Lighthouse

Licence Creative Commons

3 Comments

  1. Bjr
    Votre article est intitulé « pourquoi prendre un MO est utile ».
    On aurait d’abord attendu d’un avocat qu’il réponde à la question « Dans quels cas est-il obligatoire (légérement) de prendre un MOE ». En élargissant la question : de la rénovation à la construction d’une petite copropriété en passant par la construction d’une maison.
    A ma connaissance, la loi oblige de prendre un MOE au-delà des 170m2 et encore juste pour déposer les PC. Mais ce sont in-fine les assurances qui imposent le recours à un MOE.
    Merci
    Cordialement
    PP

    • Marie Laure Fouché

      11 mars 2017 at 12:08

      Cher Monsieur, je suis seule juge du choix des sujets de mes articles.

  2. focret jerome

    6 mai 2015 at 19:59

    En outre, prendre un architecte peut s’avérer tant au niveau des garanties sur le travail à mettre en œuvre (ce qui a été dit dans l’article) , pour mon cas dans la rénovation totale d’une petite maison, très intéressant! Et de plus il ne faut négliger, le fait que les travaux seront suivis par un professionnel, qui dispose souvent d’équipes compétentes qui travaillent déjà ensembles …pour au final, réaliser un projet aboutis et pensé qui a tenu compte des exigences du propriétaire et de l’apport des idées de l’architecte.
    Le tout, dans des délais que seul (si j’avais été maître d ‘œuvre)….auraient été plus beaucoup plus longs!! d’où des économies sur les loyers ou autres crédits relais, sur la durée des travaux.
    jerome

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée

*